11/06/2012

Rousseau, l'ami de tous

undefinedrousseau.jpgIl manquait un Rousseau pour les nuls, les jeunes ou les gens pressés Le voici. Président du Comité européen Jean-Jacques Rousseau, Rémy Hildebrand est un passionné depuis toujours du philosophe. Autant dire sa capacité à se mettre à la place de tous pour nous le faire aimer.
D’une plume simple et efficace, l’auteur retrace ainsi le chemin de Jean-Jacques et c’est déjà tout une histoire. Sauf que les va et vient constants entre ce parcours et l’œuvre de Rousseau s’éclairent l’un l’autre, ajoutant au plaisir de la lecture. En particulier, l’écrivain était un grand marcheur. «Il me paraissait beau de passer les monts à mon âge ; et de m’élever au-dessus de mes camarades de toute la hauteur des Alpes. Voir du pays est un appât auquel un Genevois ne résiste guère », écrivit-il. Ses pas le conduisirent entre autres de Genève à…Turin. Et cet amoureux de la nature d’affirmer « Si le bonheur est la seule chose qu’on cherche en ce monde, on peut peut-être se demander si un voyageur n’en reçoit pas plus que la plupart des autres. »
Auteur par ailleurs de Portraits et postures rousseauistes (Transversales 2008), Rémy Hildebrand dispose d’un fond iconographique dont il ne prive pas le lecteur. Emaillé de peintures, dessins et cartes postales très évocateurs, l’ouvrage se présente comme une longue rêverie de promeneur solitaire enchantant son lecteur.


[Signature] Serge Bimpage
[Renseignements] Il était une fois Jean-Jacques Rousseau, par Rémy Hildebrand. Editions l’Archipel. 134 pages.

Les commentaires sont fermés.