27/08/2009

Suisse-Libye : du flirt à la scène de ménage

kadhafi.jpg

Le feuilleton de l’été kadhafien qui s’achève (vraiment ?) pose quelques questions. Graves, me semble-t-il. Une parmi d’autres : quel lien, quelles contraintes y-a-t-il, découlant d’une autre histoire d’enlèvement de deux autres otages suisses. Deux délégués du CICR, en 1989, libérés par l’intervention d’un certain colonel Kadhafi ? Singulièrement, les médias n’ont pas évoqué ce triste épisode. Il n’est pourtant pas sans incidence dans les relations actuelles entre la Suisse et la Libye.

 

 

Un peu de mémoire, que diable. Le pays entier s’était ému de l’enlèvement de Emmanuel Christen et Elio Erriquez, dans le Sud-Liban. Passons sur les raisons de ce rapt, trop délicates à évoquer. Retenons qu’alors les deux délégués Croix-Rouge n’avaient été libérés, après moult et pénibles tractations, que neuf mois plus tard contre une rançon de 5 millions. Qu’est-ce qu’on avait polémiqué autour de cette rançon, jusqu’à ce qu’on apprenne qu’une partie importante de cette somme avait été versée par Kadhafi ! Officiellement, il avait cassé sa tirelire pour prouver son attachement au CICR. Officieusement, il avait d’autres motifs de se faire bien voir par la Suisse : depuis longtemps, les pétroliers lybiens cherchaient à mettre la main sur Gatoil Suisse SA, ses 300 stations d’essence et la raffinerie de Collombey. Plusieurs pays étaient d’ailleurs sur les rangs. Trois mois avant la libération des otages, c’est à la Libye que le marché avait été attribué.

Apparemment, la tractation ne mangeait pas de pain. Obtenir à la fois le payement, la libération des otages tout en trouvant un accord d’approvisionnement avec un pays producteur de pétrole, chapeau ! Hormis quelques empêcheurs de tourner en rond, tel le journaliste d’investigation Roger de Diesbach (Presse futile, presse inutile, Slatkine), ce flirt avec la Libye avait vite été oublié. Sauf que le temps n’oublie rien. Les mauvaises fréquentations vous tiennent par la peau des fesses. Toujours. Vingt ans après, la scène de ménage de cet été met dans l’embarras toute la famille diplomatique. Vingt ans de déculottée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

En effet... Bon rappel des choses.

Écrit par : hommelibre | 27/08/2009

Très intéressant. Vous avez raison je pense. Tous nos problèmes viennent de là.

Écrit par : Kad | 28/08/2009

2009 moins 1989 égale 30 années. Bravo!

Nationalisons Gatoil et n'en parlons plus.

Écrit par : Olivier | 28/08/2009

Traiter avec un état voyou n'est pas digne d'une Suisse Guillaume Tell. C'est une belle légende, représentant à son temps notre Helvétie. Les temps on bien changé et Guillaume a perdu son arbalète pour la tronquer contre quelques billets de banque.
La question se pose, s'il ne faut pas laisser tomber nos pseudo-amis et se tourner vers le Moyen et Extrême Orient pour traiter des affaires, où la parole est encore une parole d'honneur. Le despote de Libye, pas de Lybie, Serge, voyons!

La Chine et l'Inde, p.ex. m'inspirent plus de confiance, malgré le Tibet. Le Ramadan a bon dos mais les musulmans, je parle intégristes, dans ce monde nous créent que des emmerdes! Pakistan, Afghanistan, Musul-stan. Si ce n'est pas les Chiites, ce sont les Sunnites! Et les autres Musulmans ferment leurs bouches, oreilles et yeux comme des primates. Oui, dans ce 21e siècle, on aurait espéré qu'ils évoluent un peu, M. Ramadan, intelligent comme un singe (mais quoi de plus) ? Que nenni.

Si le vendredi 4 septembre 2009 les 2 otages ne sont pas en Suisse, faisons une monstre démo sur la place des Nations, suivie d'une procéssion jusqu'à Russin pour remercier Jean Ziegler d'avoir accepté l'invitation du plus grand psychopathe du Monde. Ben Laden m'est encore plus sympa, et c'est peu dire. Il me fait penser fortement à une hyène, chien du désert, dans une peau de mouton! Sans le pétrole, il serait peut-être mendiant sous le pont du Mont-Blanc.
A la rigueur, une blocade totale de l'Ambassade de la Libye ne serait pas si abérrante jusqu'à l'honnoration de la parole écrite du Premier Ministre, engageant la Libye. "Juste une question de temps". Mon oeil, cela peut aussi signifier une décennie.

Pour clore, jusqu'à quand sommes nous Suisses d'accord d'avaler le calice jusqu'à la lie? Ne vaudrait-il pas mieux que les 2 chambres du Grand Conseil pose l'ultimatum (puisque les 7 sages du Palais fédéral n'ont pas eu le courage): Libération jusqu'au 1er septembre ou cassation du contrat de Merz'li !? Ce serait acte de bravoure pour montrer au Monde qu'on existe et que les Eidgenossen n'avalent pas n'importe quelle couleuvre !

Écrit par : Etoile de Neige | 29/08/2009

Nous sommes le samedi 29 août 2009. Agissons, M. Stephane Valente, la plaisanterie a assez duré. J'ai agendé la date du samedi 5 septembre 2009.

Stephane, ne pensez-vous pas qu'on aurait dû mettre les bijoux de Chopard du 40e de la Libye dans l'avion du CF comme monnaie d'échange ? Ainsi, Chopard n'aurait pas eu à payer les frais de port énormes !

Écrit par : Etoile de Neige | 29/08/2009

«(...) qu'on aurait dû mettre les bijoux de Chopard du 40e de la Libye dans l'avion du CF comme monnaie d'échange ?»

Chopard, ils ont les montres... Kadhafi, lui, a le temps...

Écrit par : caglivo | 30/08/2009

Oui, Mouammar a du temps et du souffle, mais le temps lui est compté ! C'est toute une question de temps, comme disait son Premier ministre.

Écrit par : Etoile de Neige | 30/08/2009

"Le feuilleton de l’été kadhafien qui s’achève (vraiment ?) pose quelques questions". Est-ce que souveraineté suisse est en train de voler en éclat et est-ce que la collégialité et la communication entre nos 7 sages à Berne sont devenues une légende? Faut-il encore leur permettre de surfer sur la vague? Faut-il rajeunir toute cette équipe?

Écrit par : Etoile de Neige | 30/08/2009

A Genève, la collégialité me semble mieux fonctionner entre nos CE, seulement - ça n'engage que moi - pas dans le bon sens! Depuis le début, j'ai prétendu que les gardiens de l'ordre n'ont pas fait dans la dentelle et je ne suis pas prêt de retourner ma veste immaculée conception. Le Tribunal arbitral nous le dira, et s'il y a sanction, c'est un camouflet pour notre Genève, ville de diplomatie internationale. Est-ce que la raison d'Etat va-t-elle surplanter la souveraineté du Canton? Le cas échéant, ne serait-ce pas plutôt au gardien élu du pré genevois, PG Daniel Zappelli, à prononcer la sanction, à la place de notre dynamique Moutinot !

Écrit par : Etoile de Neige | 30/08/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjoru Etoile de Neige,

les familles et nos deux ressortissants sont bien plus impatients que nous. En respect au calvaire de ces dernières heures qu'ils traversent, tout commentaire me paraît superflux.

Pour le reste, je patiente à leurs côtés et même si il m'en coûte, le respect et la dignité m'imposent le silence.

Le temps de l'action viendra.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 30/08/2009

Libye, SVP !

Écrit par : CCC | 30/08/2009

et si vous alliez voir mon blog "http://etoiledeneige.blog.tdg.ch" Conseil d'Etat genevois ? Ce n'est pas une lubbie, ni une Lybie, mais la Libye que cela concerne.

Écrit par : Etoile de Neige | 31/08/2009

je suis fier d'etre lybien

Écrit par : amed | 30/11/2009

*Amed, soyez fier et faites bonne grâce auprès de votre gouvernement voyou pour libérer les 2 otages

Écrit par : Etoile de Neige | 01/12/2009

c pa des otages mais c voyou crmnl,et bien tot les autre paye arabe retire leur argents de vous bank,

Écrit par : amed | 02/12/2009

Etoile de Neige
mais tageul jme demande qui est plus criminelque l autre bandes de salles islamophobe

qui creve c deux touriste!!haha

Écrit par : ben laden | 28/02/2010

Etoile de Neige

Celui qui signe ben laden n'est autre que Mouchkito/fier de kaddafi/ahmed. Attendons... la confirmation n'est pas bien loin.

Écrit par : Patoucha | 28/02/2010

Les commentaires sont fermés.