19/05/2009

La politique culturelle baigne dans le sang

pitbull.jpgC’est l’énigme de l’année : comment diable un prince de la culture a-t-il pu se transformer en assassin ? Aurait-il soudain révélé sa vraie nature meurtrière, ou celle-ci s’est-elle forgée à l’aune de la fascination du pouvoir ?

On l’avait connu journaliste dynamique et enthousiaste, prêt à défendre la veuve et l’orphelin, doué d’une rare générosité dans la profession. Devenu politicien, il semblait poursuivre, volant au secours de tel ou tel service sinistré de son département. Quelque chose de christique en lui…

Et voilà que l’une après l’autre, les têtes se sont mises à tomber ! D’abord les petites, puis les moyennes, jusqu’aux grandes : le glaive a frappé, brandi d’abord par la propre main du Christ devenu Machiavel puis tenu en renfort par d’autres mains qui sont celles des audits.

Tel ami des Verts, père de famille qui avait quitté son emploi pour rejoindre le prince : renvoyé pour incompatibilité. Tel ancien confrère et ami qui fit de même, séduit : poussé dehors pour divergence de vues. La suite, on connaît. Complot pour promouvoir la princesse à la direction du Musée des sciences. Association avec les employés pour déstabiliser la direction du Grand Théâtre. Eviction du directeur du Musée d’ethnographie. Limogeage de celui du Musée d’art et d’histoire…

Tandis que la politique culturelle genevoise baigne dans le sang, on s’interroge en silence. Faut-il que notre magistrat se déteste pour déployer tant de haine et qu’il méprise la culture pour la torturer ainsi. Mais courage, camarades. Un jour, c’est sûr, le peuple moribond se lèvera d’un bond et réclamera un audit du Département.

Commentaires

très bonnes questions ! A propos d'audit que fait la cour des comptes, car il y a quand même beauoup à dire sur la politique RH du DAC, non ?

Écrit par : Léon | 19/05/2009

Mugny, le Khmer Vert, n'aime que la fanfare et l'art populaire... Un musée d'art et d'histoire qui ne soit pas "rupestre"? Jamais!

Écrit par : Déblogueur | 19/05/2009

Qui est-ce journaliste poussé dehors pour divergence de vues? Est-ce un ancien de la Julie?

Écrit par : Krieser | 19/05/2009

Z’avez pas vu Mugny ?
Hou la la la la
Z’avez pas vu Mugny ?
Ou la la la la
Z’avez pas vu Mugny ?
Ou la la la la
Où est donc passé c’Mugny ?
je le cherche partout
Où est donc passé c’Mugny ?
Il va me rendre fou
Où est donc passé c’Mugnyyyyy ?
Ouôôô yeah ça y est je le vois !
Veux-tu venir ici !
je n’le répéterai pas !
Veux-tu venir ici !
hum p’tit monstre va !
Veux-tu venir ici !
Ouoooh… il est reparti….

Où est donc passé c’Mugny ?
je le cherche partout
Où est donc passé c’Mugny ?
Il va me rendre fou
Où est donc passé c’Mugnyyyyy ?
Ouôôô yeah ça y est je le vois !
C’est bien la dernière fois !
Que je te cherche comme ça !
Veux-tu venir ici
je n’le répéterai pas !
Veux-tu venir ici !
Ouoooh… ah oui te voilà….
Lâche ce Sipurôôôôô
La grande toilette c’est fini
Veux-tu lâcher ce Sipurôôôôô
Ouôôôô…
Satané Mugny !

Ici, quelqu'un semble l'avoir vu en "pitre boulle" ou en "piètre bulle". Y va nous péter à la gueule à force d'enfler! Faut p't'être le dégonfler avant.

Écrit par : Congourt | 19/05/2009

Le Mugny est apparu en photo sur la Tribune de Genève. Il est déguisé en méchant. Regardez cette photo. Tentative de description: homme ébouriffé, oreille rouge, regard incisif, semble prêt à l'attaque. Semble sorti des bois sauvages. Au secours, tous à l'abri, le Mugny est prêt à mordre, à tuer. Au-dessus de sa tête, hors cadre, les drapeaux de l'histoire de Genève, avec un triangle, des rayons de lumière et l'oeil de celui qui voit tout... Le mythe Mugny, la légende. Derrière lui, un Monsieur ricanant, semble prendre sa veste et s'enfuir.
Cette nuit j'ai rêvé qu'il paraissait en momie le Mugny. Cette momie qui a été soustraite aux regards des visiteurs du MAH et que nos grand parents faisaient passer pour un poulet du dimanche...
Dans ce rêve le Mugny l'avait pas d'culotte.

Écrit par : Hal-Barde | 20/05/2009

C'est un peu vrai M. Mugny se prend pour le messie avec des disciples prêts à donner leur vie pour lui. Il n'est ni mythique, ni avant-gardiste, ni généreux, ni...ni... Il est l'anti-Christ, légèrement démoniaque et surtout il manque de professionalisme.

Écrit par : demain | 20/05/2009

Légende du Mugny. Le Mugny apparaît souvent sous la forme d’un Bernard. Non, Genevois, pas d’un Ziegler, d’un Bernard l’Hermite. Pagure dont l’étymologie enseigne qu’il aurait la queue en forme de cône et le cône en forme de flan. Ventre mou à huit pattes, il se protège au moyen de la carapace des autres. Toutes les carapaces sont bonnes à prendre à condition d’être aptes à servir à sa protection. Et pour sa protection l’égotiste Mugny va jusqu’à voler les carapaces, jusqu’à tuer les propriétaires des carapaces qu’il guette.
Le Mugny se nourrit d’animaux vivants ou morts ainsi que de détritus végétaux.
Il est parfois dit « Mugny le Vert », capable qu’il est de se parer de végétaux pour se confondre. Sous la forme du bernard-l’hermite le Mugny se coiffe parfois d’une éponge encroûtante. Il paraît alors particulièrement privé d’esprit. Mais le Genevois sait que de l’apparence à la réalité il y a le terrifiant Mugny. Sous l’encroûté : le pinnotère.
Et ce pinnotère là, Messieurs, il est capable de tisser des carapaces virtuelles faites de réseaux de nœuds, de liens, de fibres, de combattants de fonds marins particulièrement effrayants pour nos paisibles contrées. Vade retro le Mugny et toutes tes incarnations maléfiques. Genève est multiple, cultivée et nous l’aimons.
… Ouf, ce n’était que la légende du Mugny.

Écrit par : Dorée | 21/05/2009

Les commentaires sont fermés.